Association de Psychologues Cliniciens d'Orientation Freudienne

69ème soirée d’échanges cliniques,  » Les visites médiatisées – le binôme psychologue – éducateur » (Un espace de rencontre pour interroger, évaluer le temps de la rupture dans la parentalité) , mardi 15 Novembre 2022, à 20h30

Date / Heure :
15/11/2022
20 h 30 min - 23 h 00 min

Catégories :


Prix: 10€


« La médiation familiale a pour but de favoriser l’engagement des familles, l’amorce ou la reconnaissance d’un changement dans la relation qu’ils ont avec leur(s) enfants(s) »1. Parvenir à ces objectifs veut dire pouvoir apprécier la qualité du lien ; le suivi aura pour fonction d’évaluer et de reconnaître la valeur de celui-ci. Au terme des rencontres, les professionnels devront rédiger un avis permettant au juge d’évaluer le maintien du placement tel qu’il est ou d’ouvrir les droits aux parents. L’écrit viendra étayer – reconnaître ou non les compétences parentales qui permettront au juge d’apprécier la capacité ou inaptitude des parents à poursuivre une parentalité au domicile.

Le cadre des visites médiatisées, statué par le JAF est structuré par la présence du binôme psychologue – éducateur, dispositif dans lequel chacun occupe une place suivant ses compétences, ayant pour fonction de cerner ce qui fait rupture dans la relation parents – enfant. Ce mode d’intervention permet au couple d’intervenants d’échanger après chaque séance à propos de leurs observations, interventions ; ceci les amène à porter une attention particulière aux représentations et affects que ces rencontres produisent chez les parents et enfants dans leur inscription subjective et familiale. L’éducateur prend en charge les règles et l’accompagnement éducatif qui bordent les interactions durant les visites ; le psychologue fait en sorte que l’intimité physique et psychique tout en étant préservée puisse donner lieu à l’avènement d’une parole dont les représentations et affects puissent être facilités, dans un espace de sécurité. Les entretiens ont pour but de nommer et d’interroger cet objet – jamais clairement définit qui produit de la souffrance dans des contextes de défaillance – manque d’autorité – négligence ou maltraitance – carence – abandon, etc ; le nom de cet objet dont le relationnel est la clé, est toujours singulier – chaque histoire familiale le décline à sa manière et chaque membre, père, mère, enfant le porte de façon intime, refoulée ou déniée. Etant donné, que ces visites ont lieu dans un contexte et lieu contraignants, la visite suscite souvent chez les parents et enfants des mouvements affectifs contrastés ; angoisse, colère, suspicion voire des passages à l’acte qui ne peuvent épargner les professionnels.

La présence du psychologue, par son éclairage clinique, son mode d’intervention et d’interprétation lui permet alors d’obtenir une écoute ou un soutien, au-delà de la conflictualité et des investissements qui se révèlent trop forts ou fuyants. En somme les visites médiatisées ont pour objectif non pas de rétablir ou de restaurer des liens pour lesquels le « re » indiquerait qu’il y aurait eu précédemment une relation adéquate à un moment, alors que si cela avait été le cas, on n’en serait jamais arrivé à un tel dispositif que sont les visites médiatisées. Les visites ont pour objectif de donner à penser l’enfance, la parentalité, de soutenir et de construire progressivement un espace de différenciation. Il ne s’agit donc pas de restaurer ou de rétablir mais de déconstruire des modes de relation figés dans l’inadéquation ou la pathologie des participants, parents et enfant et de tenter d’accompagner parents et enfants à modifier leur manière d’être dans leur positionnement. 1 – «Alliance médiation familiale», https://alliancemediationfamiliale.org/

Participation : gratuit en présentiel et 10€ en visioconférence (voir modalités d’inscription sur le site de l’association APCOF)

Invités : Alliance Médiation Familiale, Val de Marne (94) : Peggy SEVERIN, éducatrice spécialisée, présidente de l’association ; Gabriel GUILLAUME, éducateur spécialisé, Chargé de mission ; Marie-Axelle MAREL, psychologue, psychanalyste (75)

Débat animé par : Dario Morales, psychologue (GHU- Sainte-Anne 75), psychanalyste, membre ECF (78)

%d blogueurs aiment cette page :