Association de Psychologues Cliniciens d'Orientation Freudienne

8ème soirée Atelier clinique du quotidien – « La puissance du refus anorexique et la « patience » du thérapeute à obtenir sa transformation  »

Date / Heure :
28/06/2018
20 h 30 min – 22 h 30 min

Catégories :

Mots-Clefs :


La clinique nous pousse à nous interroger sur des cas qui ont tendance à effacer leur subjectivité  dans leur solution et à ne faire qu’un avec elle, c’est le cas de l’anorexie. Le sujet anorexique a cette particularité de se présenter devant les intervenants thérapeutes comme si elle avait vécu avec son trouble dans une sorte de lune de miel, sans demande et en rejetant le transfert, à quoi se rajoute également la méconnaissance de sa condition de malade. Ces indicateurs dont les cliniciens tiendront compte – l’état de lune de miel avec la solution et le degré de subjectivation – entravent le commencement d’un travail thérapeutique et la clarification de la structure psychopathologique. En effet, le trouble semble fermer  la division du sujet dans les formes névrotiques et compense en quelque sorte la fragmentation dans les psychoses. Pour autant, l’accompagnement pluridisciplinaire finit par trouver un espace lorsqu’une faille –  un regard angoissé vivant et désespéré dans un corps squelettique  – une certaine perte de la maîtrise imaginaire par exemple, se fait jour dans la solidité compensatoire de la solution anorexique. Du coup, la maladie  cesse de se présenter comme forme de jouissance avec laquelle le sujet s’identifie de façon massive. Il sera donc possible et envisageable d’activer le lien à l’Autre et pourquoi pas d’accompagner le sujet dans cette ambivalence naissante qui consiste à transformer la solution silencieuse ravageante et mortifère en symptôme déchiffrable et analysable 

Présentation : Dario Morales, psychologue (CHSA), psychanalyste membre ECF (78), «La lune de miel anorexique et la nécessaire perte de maîtrise pour construire le symptôme »

Invitées : Laura GAY, psychiatre, unité TCA/CMME, CHSA (75), « Quelles positions médicales peut-on adopter face à ce refus ? Celui-ci est-il forcément un frein aux soins ? Eclairage de ces questionnements au travers de la présentation des modalités de soins proposées dans l’unité TCA temps plein de la CMME et d’un cas clinique, celui de Melle B. » ;  avec la participation de Nadine SATORI, infirmière Spécialiste Clinique de Pratique Avancé ; unité TCA/CMME, CHSA (75) et Flora HOLLANDE, psychologue clinicienne, Unité TCA/CMME, CHSA (75)

Soirée animée par : Dario MORALES  

Renseignements : Dario Morales, président de l’APCOF, psychologue, membre ECF,  tél : 06 61 72 46 48 /Caroline CARRON, secrétaire de l’association APCOF : tél : 06 07 09 79 51 

Lieu du séminaire : Versailles, 78000 

APCOF / Association de psychologues cliniciens d’orientation freudienne, 20 rue du Maréchal Foch, 7800 Versailles ; www.apcof.fr

%d blogueurs aiment cette page :