Association de Psychologues Cliniciens d'Orientation Freudienne

45e soirée L’étoffe du symptôme chez l’enfant dit « hyperactif » ou (la jouissance qui fait corps avec le mouvement) – 45ème soirée clinique

Date / Heure :
25/03/2015
20 h 30 min - 22 h 30 min

Catégories :


Affiche SC 25-03-15 hyperactiviteUn découpage contemporain de la clinique tend à isoler des comportements en fabriquant des nouvelles entités. A « l’agitation » décrite par la psychiatrie classique, à l’instabilité qualifiée de psychomotrice, au déficit attentionnel, répond désormais le terme d’hyperactivité. Cette supposée entité est intégrée au syndrome TDAH (trouble de l’attention et hyperactivité) et relève d’une clinique en mouvement. Agitation, à quoi se rajoute un déficit attentionnel, dont les signes seraient le défaut de concentration, les difficultés à fixer son attention. Quelle que soit la terminologie, l’hyperactivité relève de l’observation, une clinique du regard par opposition aux cliniques de la parole qui dénichent un autre rapport du sujet à ce qui fait en lui symptôme. Le symptôme n’est pas un simple « trouble » mais signe la particularité d’un sujet, il est une marque de jouissance et sa signification permet de déchiffrer la vérité, car il y a toujours du savoir en jeu dans ce réel qui touche aux fondements de la subjectivité. L’enfant hyperactif montre par devers tout, comment la jouissance fait corps avec le mouvement. La clinique nous apprend ainsi à repérer ce qui fait cause pour le sujet. Les comportements épinglés par le discours social qui se donne pour objectif la réduction du trouble n’ont pas forcément à se dissocier du symptôme tel que l’entend Freud et qui vise sa cause ; la tâche de la clinique contemporaine nous met devant ces des nouveaux défis !

signé : Dario Morales

Invités

Karine Joguet , psychologue, ITEP (CHSA)
Claire Josso – Faurite, psychologue, l’UPPEA, (enfant et adolescent) CH Sainte-Anne (75)
Charles Rembault, psychologue, CMPP (91), Service social de l’enfance (75), psychanalyste (75)
Soirée animée par

Dario Morales, psychologue (CHSA), psychanalyste, (membre ECF), »Hyperactivité, instabilité, mise en perspective historique »
Kevin Poezevara, psychologue

%d blogueurs aiment cette page :