Association de Psychologues Cliniciens d'Orientation Freudienne

Les maisons (ou)vertes : lieux d’accueil parents – enfants dans la cité – 13ème soirée clinique

Date / Heure :
17/10/2007
20 h 30 min - 22 h 45 min

Catégories :

Mots-Clefs :
lieux d'accueil, traitement


Les lieux d’accueil et d’écoute se font rares face à la prolifération des centres de dépistage et de traitement qui visent – sous un mode toujours plus médicalisé – « l’éradication du symptôme ». La responsabilité de l’éducation et des soins d’un jeune enfant est une difficulté quotidienne, redoublée aujourd’hui par l’injonction galopante d’être des bons parents. Face à la montée en puissance des normes et de protocoles toujours plus contraignants, des lieux d’accueil s’ouvrent à la cité où des psychanalystes prennent part en apportant la mesure, la juste mesure du symptôme. Il n’y pas lieu de le taire mais d’en délivrer la parole pour que le conflit psychique dont il est l’expression se dénoue.

Il s’agit donc de maisons implantées dans leur quartier qui accueillent en toute convivialité des enfants et des parents ; il s’agit de lieux où l’on parle, où l’on joue, où l’on dédramatise. Où s’y apprend également le respect de la règle et des interdits structurants. Tandis que les enfants viennent s’exprimer en présence des parents ceux-ci parlent et échangent. Pas d’entretiens privés ou de suivis, ce qui compte est que chacun puisse s’inscrire à sa façon, avec son symptôme, dans le lien social. En même temps les « intervenants » s’attachent à écouter et recueillir la parole des uns et des autres, dont ils ne reçoivent que des « bouts ». Il s’agit d’entendre et de créer un lieu d’énonciation : se posent ainsi les bases d’une nouvelle approche dynamique, où la psychanalyse s’inscrit et invite collectivement, à l’écoute singulière de tous ceux qui franchissent les portes. Il ne s’agit pas d’interpréter ni d’induire le sens, mais de faire résonner au-delà des questions, la parole des enfants et des parents, c’est-à-dire de rester au plus près du dire. Ce mode de circulation de la parole a des effets dans la socialisation précoce, dans le développement du jeu et de l’éveil des enfants ainsi que dans la prévention de certains troubles.

signé : Dario Morales

Soirée animée par
Eliane Calvet, psychiatre / Dominique Rousseau, psychologue / Ricardo Schabelman, psychiatre

%d bloggers like this: