Association de Psychologues Cliniciens d'Orientation Freudienne
APCOF se donne pour but de faire connaître, promouvoir et coordonner les travaux des cliniciens désireux de témoigner de la pertinence de la référence à la clinique dans le travail institutionnel ou au cabinet. Nous gageons que les cliniciens psychologues, médecins, psychiatres, etc ont une place importante à tenir dans le débat actuel sur les pratiques de soins. APCOF voudrait donc faire lien, tisser un réseau entre cliniciens et affirmer, à travers la diversité des pratiques et des sensibilités de ses participants, la pertinence toujours plus vive de la clinique chez l’enfant, l’adolescent, l’adulte, la personne âgée ; ceci à l’hôpital général, psychiatrique, à l’école, à la prison, etc.
Les événements de l’APCOF se déclinent de la façon suivante

  • Soirées d’échange clinique
  • Après midi de la pratique des jeunes psychologues
  • Journée d’étude annuelle de l’Association sur des thèmes actuels qui concernent la clinique
  • Journée de l’atelier Histoire des concepts en clinique
  • Atelier de criminologie lacanienne ( saison annuelle)

Événements à venir:

Nov 2021

  • 23
    Nov

    Echanges cliniques : La plus délicate des transitions - Les nouveaux symptômes de l'adolescent - 66ème soirée

    Le moment de transition que l’on nomme l’adolescence est pris surtout en considération sous l’angle sociologique des « conduites à risque », alors que la clinique s’intéresse au contraire aux prolongements dialectiques issus de la formation de la subjectivité infantile et qui ont pour nom la puberté, la différenciation sexuelle et le développement de la personnalité dont l’auto-affirmation de soi, en est le trait le plus saillant. Les éléments subjectifs se superposent comme des couches géologiques depuis l’enfance. L’adolescence étant le temps logique de la mise en jeu, de l’expérience, cette fois-ci confrontée à des nouveaux défis, de la subjectivité. La particularité de l’adolescence est d’être une « expérience de la précipitation », du déséquilibre crée par la rencontre avec le réel de la sexualité qui fait retour dans le corps. Ce déséquilibre est le fait d’un trébuchement mais ce réel ne peut pas être réduit à la seule pulsion sexuelle, mais comme moment de la prise en compte parmi les objets du désir, du corps de l’Autre.

    23 Nov 2021 de 20:30 à 23:00 GHU – Sainte-Anne, amphi Morel – 1 rue Cabanis 75014 PARIS Prix Prix: gratuit

Déc 2021

  • 7
    Déc

    39ème soirée criminologie lacanienne - "Les affaires sexuelles et le droit" - "L'attentat sexuel et le consentement", mardi 07 Décembre 2021, 20h30.

    Freud avait mis en évidence dès 1905, dans Les trois essais sur la sexualité, que la sexualité normale n’est qu’une grande illusion, le lien entre l’objet et la pulsion est toujours perturbé, symptomatique. Cette marque freudienne est présente chez Lacan comme un point réel inéliminable, le ratage définit ainsi l’impossible rapport, le quotidien sexuel des sexes. La clinique nous apprend donc que le rapport à l’Autre, à l’Autre comme corps, à l’Autre comme corps sexué est impossible car la jouissance est un obstacle et les formules de la sexuation écrivent la logique de cet impossible. Or ce qui frappe dans notre vécu contemporain, si dans le passé la rencontre des corps était l’objet de prescriptions diverses, de rites de passages ou chacun jouait ses identifications et ses symptômes, ce qui était habituellement voilé par la civilisation semble actuellement être l’objet d’une exhibition et d’un accès à la jouissance sans freins.

    7 Déc 2021 de 20:30 à 23:00 Prix Prix: gratuit