Association de Psychologues Cliniciens d'Orientation Freudienne

« Le savoir symptôme ». L’enfant précoce – 48ème soirée clinique

Date / Heure :
10/02/2016
20 h 30 min - 22 h 30 min

Catégories :

Mots-Clefs :
précocité


affiche 10.02.16 précocité 48SCCe qui caractérise l’enfant précoce, surdoué, hyper-intelligent, souvent taxé également d’être hyperactif, est la présence du « plus », cet excès qui ferait symptôme provoquant justement la consultation. Ce qui définit l’enfant surdoué est son intelligence, ses compétences et performances, mais cela entraîne paradoxalement des difficultés qui viennent opacifier ce tableau quasiment idéal du savoir incarné. Par un singulier renversement signifiant, le défaut d’attention, l’ennui ou la difficulté relationnelle viendraient révéler non pas une faille dans l’intelligence mais l’écart avec sa place de sujet. C’est ainsi que nous recevons de la part des familles des questions insistantes sur le QI, chiffre culte, mais doublées des demandes autour de l’agitation, de la dispersion, de l’ennui, voire du refus d’intégration sociale. Si l’enfant « précoce » qu’atteste la mesure du QI apparaît en place d’objet, pure brillance dans un désert désubjectivé, l’essaim symptomatique qui lui fait escorte donne prise à l’amorce d’une demande autre.

Comment traiter ces demandes ? Faudrait-il donner une limite à la jouissance des parents, désimaginariser la fascination qu’entraîne la précocité, surtout vis-à-vis d’une société qui tend à incarner ainsi ses idéaux dans des figures élitistes ? Et rappeler ainsi que derrière la performance aussi réelle fusse-t-elle, un enfant reste avant tout un sujet singulier. De ce point de vue la « précocité » relève non pas tant d’un choix qu’elle recouvre une pluralité des fonctions structurellement organisées comme étant le symptôme, la suppléance ou le conflit intrapsychique. Au fond, être doué n’est pas une fatalité, ni psychopathologique, ni sociale, ni scolaire, c’est juste le témoignage qu’un signifiant peut représenter un sujet pour un temps de son existence, mais pas durant toute son existence.

présentation : Dario Morales « Le refus d’aller au bout de son savoir »

%d blogueurs aiment cette page :