Association de Psychologues Cliniciens d'Orientation Freudienne

Ton corps est à toi « Les embrouilles du corps et l’inconsistance du langage »-12ème Journée d’étude

Date / Heure :
10/10/2015
9 h 00 min - 18 h 00 min

Catégories :

Mots-Clefs :
corps, langage


affiche-corps-langage-mailNous nous proposons d’aborder la question du corps à partir de cette constatation clinique. L’humain paye le prix fort de son aliénation au langage par les embrouilles de son corps. Le corps devient ainsi un problème. La psychose par exemple nous montre comment le corps « fous le camp » ; il faut donc quelque chose pour le faire tenir,  un principe d’articulation, paradoxalement c’est par le langage, par le signifiant qu’il le trouve.

Nous proposons donc un parcours qui part de ce qui donne consistance au corps et qui lui confère une unité, sa construction, image sur laquelle se modèlent tous les objets du sujet dans un rapport spéculaire. Avec l’introduction du symbolique, l’immersion dans le langage provoque une perte de jouissance d’un corps à jamais marqué par cette faille. Cette prise du langage sur le corps a des conséquences sur le plan clinique, les événements du corps qui caractérisent la formation de symptômes, les affects, l’angoisse, mais aussi la conversion hystérique, le lâché prise dans la psychose, la tentative perverse de jouir du corps de l’Autre, sont autant de façons spécifiques au signifiant de morceler la jouissance qui tend malgré tout de faire corps avec lui.

Programme:

  • 9h15 : ouverture

Rose Paule VINCIGUERRA, Psychanalyste, AME, membre ECF

  • 9h45 1ere séance : Que veut dire avoir un corps ?

Président de séance : Carole LERMET, psychologue

Constanza ELICABE BROCA, psychologue, docteur en psychopathologie, psychanalyste, superviseuse, formatrice, « Qu’est ce qui fait tenir le corps ?  Fonction de bord et apport des incorporels »

Marie – Axelle MAREL, éducatrice spécialisée, M.A.S association Sésame Autisme, Bobigny (93) « Autisme et bord : Invention par la trace et la couleur »

  • 11h15 2e séance : Du corps déréglé à l’émergence du symptôme

Président de séance : Hannou JELIL, psychologue

Morgane CREOFF, psychologue, Clinique de soin de suite et de rééducation (SSR) (Gériatrie), (77), « Les embrouilles de Pinocchio : du bois tout puissant au feu follet en chair »

Caroline KHANAFER, psychologue au CMPP, Val de Reuil (27), psychologue en libéral (75). « l’enfant qui ne voulait pas qu’on touche son corps »

Elina SAUSSERDE, psychologue, CH Sainte Anne (75), CMME, « Se dérober à l’Autre »

  • 14h30 3e séance : La construction sexuelle est hors corps

Président de séance : Emilie EDELMAN, psychologue

Dario MORALES psychologue, SMPR, CHSA (75), psychanalyste, membre ECF, « J’ai cauchemardé d’un horrible bouton sur mon visage »

Vanina FONSECA ZAS, psychologue, CH Marc Jacquet, Melun (77), psychanalyste (75), « Pas de sexe »

Jean Baptiste MARCHAND, Docteur en psychologie, psychanalyste, psychologue, CH Victor Dupouy, Argenteuil (92), enseignant, Université Paris X, « La clinique transgenre : une abstraction lyrique du corps sexué »

  • 16h45 4e séance : Le corps sur la scène du monde

Président de séance : Caroline PALEY, psychologue

Angélica TORO-CARDONA : psychologue, doctorante, Université Rennes 2, « Les femmes à postiche et la narco-esthétique en Amérique Latine »

Caroline CARRON, préparateur physique sportifs de haut niveau, psychanalyste, « La machine à souffrir »

  • 18h00 : Conclusion : Serge RAYMOND, psychologue

Inscription : pris 10 euros et 5 euros pour les étudiants (sur justificatif)

Envoyer le chèque à l’ordre d’APCOF au 191 rue de Crimée, 79019 PARIS

Possibilité de s’inscrire sur place.

%d bloggers like this: