Association de Psychologues Cliniciens d'Orientation Freudienne

Prévenir la violence périnatale

Marie DUCLOY

Plan

1) Introduction

2) Vignette clinique

3) Violence périnatale

4) Prévenir/traiter 

5) Conclusion

6) Bibliographie

1) Introduction

Ce que l’idée de maternité véhicule dans la société.

Maternité : Réalité idyllique ou période critique?

Questions-clé :

Qu’est-ce que la violence périnatale ?

Qu’est-ce qui la génère ?

Comment la prévenir ?

Dépister/Analyser :

Contexte de survenue de la grossesse

Fonctionnement/Pathologies psychiatriques antérieurs

Histoire conjugale/familiale

ATCD Violence

2) Vignette clinique

Patiente de 28 ans.

Psychopathologie :

Trouble de personnalité borderline,

Anorexie mentale sévère ancienne

Contexte de vie :

Vit avec son conjoint, sans emploi

Conditions socio-économiques précaires

Consommations toxiques multiples (cannabis, OH)

Absence de contraceptif car aménorrhée secondaire, persuadée qu’elle ne peut être enceinte

Grossesse de découverte fortuite suite aux premiers signes sympathiques de grossesse

Consulte à la maternité du CHU de Bordeaux, qui l’adresse au service de Psychiatrie Périnatale

Consultations hebdomadaires ambulatoires en Psychiatrie Périnatale durant la grossesse

2 objectifs principaux durant la grossesse :

Arrêt/Réduction au maximum des consommations

Diminution des restrictions alimentaires/crise de boulimie et Renutrition

Découverte de violences conjugales passées

Développement du fœtus de façon harmonieuse, pas de RCIU

Accouchement à terme d’une petite fille bien portante (PN = 2700g, N)

Poursuite de la PEC en HDJ périnatalité pluri-hebdomadaire :

Objectifs :

Favoriser le lien mère/enfant, soutenir la mère et le père dans leur parentalité

Prévenir la survenue d’un trouble de l’attachement chez le bébé

Prévenir la violence périnatale

Assurer les soins primaires et la protection du bébé

Évolution clinique de la patiente:

Survenue de symptôme de dépression du post-partum et phobies d’impulsion

Nécessitant de mise en place d’un traitement psychotrope

Difficultés alimentaires persistantes, crises de boulimie avec purges fréquentes

Mais arrêt des consommations de cannabis

Évolution clinique de la relation mère-enfant :

Difficultés d’accordage, dans les gestes de premiers soins,

mais bonne évolution avec ateliers d’éveil sensoriel et contes mère-enfant

Évolution clinique du bébé

Allaitement mixte initial, Sevrée rapidement (psychotropes)

Développement psychomoteur et croissance normaux, pas de retrait relationnel précoce

Difficultés de régulation tonico-émotionnelle fluctuantes selon l’état psychique de la mère (parfois pleurs incoercibles)

Plutôt bonne évolution sur le plan de l’attachement

Évolution clinique du couple :

Impossibilité d’implication du conjoint dans le suivi

Poursuite consommations au domicile +++

Violences verbales +++

Faible investissement des soins au bébé du père

Événement aigu:

Menace de séquestration du bébé par M. suite à décision de séparation de Mme qui alerte l’HDJ

Signalement en urgence au procureur et intervention de la police

Décision du juge de maintien au domicile avec AEMO et renforcement des soins, si échec foyer maternel ou placement

Dans les suites du signalement, difficultés majeures d’investissement de la PEC

Conclusion :

Nécessité de dépistage et prévention avant naissance

Nécessité d’intégration du père dans la PEC périnatale, des aidants familiaux proches

3) Violence périnatale : Facteurs de Risque

À Paris, 5% des femmes enceintes subissent des violences physiques

Verbale

Physique

Carentielle

Vulnérabilités des femmes enceintes: (1)

Psychologiques dominantes (ATCD psy, Déni de G, violence conjugales, ATCD de fausse-couche, ATCD de mort subite du nourrisson)

Sociales dominantes (précarité, isolement)

Médico-psycho-sociales (addictions)

Décompensations psychiatriques de la mère

Pathologie préexistante ou 1er épisode ?

Violence associée ? (2)

Dysthymique :

Dépression du post-partum : 10%

État mixte

Anxieuse :

Troubles anxieux sévère

TOC

Psychotique :

Discuter IVG si délai légal non dépassé ?

Évoquer l’accouchement sous X ou placement à la naissance ?

Décompensation psychotique : idées de persécution, délire

Psychose puerpérale : Attention risque d’infanticide !

Violence périnatale et théorie de l’attachement : (3)

Mère Père bébé + Qualité de l’accordage/soins primaires =

Attachement sécure ou Attachement insécure

Modèle systémique

Consommations toxiques

Réelles ou imaginaires

Maltraitances verbales ou physiques

Phobies d’impulsion

Syndrome du bébé secoué

4) Prévenir, traiter :

Prévenir :

Durant la Grossesse :

PRÉVENIR, RÉDUIRE LES RISQUES, ACCOMPAGNER

Réduire les risques liés à l’environnement

Période de vulnérabilité,

mais aussi période propice au travail psychique :

Transparence psychique de la grossesse, Monique Bydlowski (4)

En post-partum :

PRÉVENIR, RÉDUIRE LES RISQUES, ACCOMPAGNER

Rôle essentiel des professionnels de première ligne

Moyens concrets : TISF, crèche, PMI, UME…

Traiter :

Durant la grossesse et en post-partum :

Évaluer systématiquement :

Les mises en danger, consommations de toxiques

Le risque suicidaire,

Le risque de passage à l’acte sur l’enfant,

Ne pas attendre pour traiter :

Privilégier les approches non médicamenteuses:

Psychothérapie, Mindfullness, Relaxation, Approche groupale

Ne pas se dispenser du traitement médicamenteux si nécessaire

Traitements psychotropes

Durant la grossesse et en post-partum :

Évaluer le rapport bénéfice/risque

CRAT : Centre de Référence des Agents Tératogènes (5)

Se faire aider de spécialistes avant de traiter en cas de doute

Ne pas hésiter à arrêter l’allaitement pour traiter

Ex: Solian

5) Conclusion

Problème de santé publique,

Carrefour médico-psycho- social

Rôle majeur des acteurs de 1ère ligne : médecin généraliste, sage-femme, pédiatre

Dépister/Prévenir/Traiter

Réduire les risques liés à l’environnement

Toujours inclure ou tenter d’inclure le conjoint

Parce que la famille, c’est essentiel !

6) Bibliographie

(1) Observatoire régional de Santé : Santé des mères et des enfants de Paris http://www.ors-idf.org/dmdocuments/MereEnfant/13_Fiche3-1_%20Web.pdf

(2) Associations between intimate partner violence (IPV) during pregnancy, mother-to- infant bonding failure, and postnatal depressive symptoms., Kita S, Haruna M, Matsuzaki M, Kamibeppu K, Arch Womens Ment Health. 2016 Jan 23.

Developmental variations in the impact of intimate partner violence during childhood, Howell KH 1 , Barnes SE, Miller LE, Graham-Bermann SA J Inj Violence Re s. 2016 Jan

(3) Théorie de l’attachement, Pr Antoine et Dr Nicole Guedeney :

http://www.psynem.org/Rubriques/Pedopsychiatrie_psychanalyse/Dossiers/Attachement/Morceaux_choisis/Nicole_Antoine_Guedeney

L’attachement: approche théorique, Edition Elsevier/Masson, Dr Nicole et Pr Antoine Guedeney

(4) Bydlowski Monique, « Le regard intérieur de la femme enceinte, transparence psychique et représentation de l'objet interne. », Devenir 2/2001 (Vol. 13) , p. 41-52 URL : www.cairn.info/revue-devenir- 2001-2- page-41.htm. DOI : 10.3917/dev.012.0041.

(5) CRAT : http://lecrat.fr/

%d blogueurs aiment cette page :