Association de Psychologues Cliniciens d'Orientation Freudienne

Atelier de criminologie – “Le corps en cause” – 24ème soirée clinique : « La prostituée, un corps absent de femme »

Date / Heure :
09/05/2017
20 h 30 min – 22 h 30 min

Catégories :

Mots-Clefs :
Prostitution


Ce qui caractérise la prostitution, même si cela semble paradoxal, c’est l’absence de rencontre avec le partenaire. Ici il s’agit du sexe tarifé qui vise la location du corps génital, dévoiement du corps sexué et du féminin, éléments qui ne font retour que lorsqu’on écoute la plainte, la demande insatiable et éperdue des prostituées. L’amour est la maladie inguérissable, sa face cachée, d’une féminité en quête du féminin. La prostituée nous enseigne comment l’effraction du sexuel, les abus, les viols, les paroles avilissantes sur le corps, sont présents précocement. Ces événements qui touchent le corps réel agissent comme des messages, blessures psychiques, comme des ordres, la condamnant à fréquenter l’Autre, qu’incarne ici le partenaire, ravalé au rang de client. On peut se demander si le comportement ostentatoire, provoquant de la prostituée, en offrant sa chair qui ne fait pas corps, n’a pas pour objectif de régler son compte, reproche adressé à la mère, mais sous le regard jouissant et complice du père. Elle paie cher d’avoir été victime. Et c’est pour cela qu’elle fait payer avec de l’argent, les hommes. Au fond que veut combler le corps de la prostituée, une faille souvent existentielle, le manque d’amour, le trou, puits sans fond d’une existence qui pour se construire femme doit faire le choix de détruire sa « féminité » qu’elle n’est pas ?

Présentation : Dario MORALES, psychologue, psychanalyste, membre ECF (78),  « La location du corps »

Invités : Jean-Baptiste MARCHAND, psychologue clinicien, Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil (95), Docteur en psychopathologie psychanalytique, chargé de cours en psychanalyse et psychopathologie, Paris X, Nanterre, « entre addiction sexuelle et problématique du genre : quand l’objet ‘prosti-tue’ le corps » ; Jean-Marc AUGUIN, Directeur adjoint et Caroline CORCELLA, coordinatrice du pôle « prévention », Amicale du Nid, Paris (75) et Hauts-de-Seine (92), « Quel accompagnement social pour des personnes ayant connu la prostitution ? » 

Soirée animée par Dario MORALES et José RAMBEAU

%d blogueurs aiment cette page :