Association de Psychologues Cliniciens d'Orientation Freudienne

Agenda

Événements à venir:

Mai 2020

  • 26
    Mai

    39e soirée de criminologie lacanienne - Une libération aliénante

    Un crime en apparence immotivé a une portée agressive libératoire indéniable mais il obéît à une logique subjective dont à l’après-coup, il est possible de cerner les éléments signifiants aliénants.

    26 Mai 2020 de 20:30 à 22:30 Centre Hospitalier Sainte-Anne, Amphithéâtre Morel ; Pavillon Magnan – 1 rue Cabanis 75014 PARIS
  • 30
    Mai

    11e JOURNEE atelier Histoire des concepts - Le narcissisme, la malédiction de l'image

    Un corps se vivant jusque là comme morcelé, trouve dans l’image narcissique la première représentation globale de son corps qui donnera forme au moi du sujet. Mais si l’image est le premier objet – créant ainsi les conditions du premier stade libidinal, elle a aussi une fonction constituante, premier strate de l’identité.

    30 Mai 2020 de 00:00 à 23:59 Centre Hospitalier Sainte-Anne, Amphithéâtre Morel ; Pavillon Magnan – 1 rue Cabanis 75014 PARIS

Juin 2020

  • 20
    Juin

    2e matinale de la clinique - De découverte en découverte – "La clinique à l’épreuve de la répétition, du manque et du désir"

    La clinique nous enseigne : elle va de découverte en découverte – d’abord la crise, moment qui se mesure à l’aune du déclenchement, de la décompensation et de ses effets ; toute crise implique, en effet, une vacillation du système symbolique de repères ; elle fait effraction dans le réel sous la forme de l’angoisse et de son pendant la violence verbale ou agie ; enfin, elle comporte une sortie qui peut enclencher le démarrage éventuelle d’une thérapie qui vient révéler la répétition,

    20 Juin 2020 de 09:00 à 13:00 Centre Hospitalier Sainte-Anne, Amphithéâtre Morel ; Pavillon Magnan – 1 rue Cabanis 75014 PARIS

Événements passés:

2020

  • Le devenir de la psychose infantile à l’âge adulte - 62e soirée échanges cliniques

    La clinique de la psychose de l’enfant se déploie dans le temps, mais l’âge passant, on interroge du coup son devenir, y a-t-il continuité ou discontinuité entre les psychoses infantiles et celle de l’adulte ? La psychose pose en effet une question délicate, dans la névrose infantile, l’accent porte sur la névrose, temps de construction, autour des prémisses d’un savoir qui pose le cadre de sa demande dans un cheminement qui tente d’inscrire le désir dans le champ de l’Autre et dont l’aboutisse- ment est la rencontre avec l’Autre sexe

    10 Mar 2020 de 20:30 à 22:30 |

2019

  • 1ere Matinale de la clinique - La mise au travail thérapeutique

    Le champ de la clinique à orientation psychanalytique met moins l’accent sur l’idée de partage que sur celui de mise au travail. Il ne s’agit plus de partager un objet (initialement le pain, objet convoité par nécessité par tous), mais au contraire de soutenir le partenaire – ici le patient, à s’approprier d’un objet que l’on peut identifier aussi à la cause dont on ne connaît que les entournures

    30 Nov 2019 de 09:00 à 13:00 |
  • 61e soirée d'échange clinique - Divorcer avec l'alcool pour cohabiter avec la parole,

    Le sujet alcoolique fait appel à une institution spécialisée ou à un psy, après une longue période où il s’est marié avec son produit sans pouvoir le symptômatiser. La clinique nous amène à constater que le déclic et donc le réveil d’une préoccupation se fait lorsque le sujet est confronté à l’imminence de la perte – lorsque par exemple par lassitude le partenaire amoureux ou sexuel, quoique rare mais existant, produit une « énonciation » qui est interprétée comme un ultimatum ou lorsque le sujet pris dans le flagrant délit de la réitération de sa jouissance ne peut pas endiguer la honte qui se fait jour en lui.

    12 Nov 2019 de 20:30 à 22:30 |
  • La marionnette, prête-nom de l'inconscient- 60e soirée clinique

    La marionnette, davantage qu’une simple figurine, peut être à l’occasion un redoutable dispositif thérapeutique, sa manipulation se prête à un jeu dont le semblant est de mise, elle se fait mandataire d’un énoncé dont l’énonciateur est ailleurs. Ce décalage obligé correspond à une impossible superposition entre le montreur et son artifice, point réel faisant office d’intervalle ou de coupure, créant un espace d’illusion souvent ludique ou inquiétant dont l’usage et les effets signifiants s’avèrent prometteur lors des suivis auprès des enfants et des adultes, névrosés ou psychotiques.

    4 Juin 2019 de 20:30 à 22:30 |
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10