Association de Psychologues Cliniciens d'Orientation Freudienne

« Plonger dans la pratique » – La construction du savoir-faire du psychologue – 7ème après-midi de l’atelier psychologue à l’oeuvre

Chargement de la carte…

Date / Heure :
17/06/2017
13 h 00 min – 18 h 00 min

Emplacement :
Centre Hospitalier Sainte-Anne, Amphithéâtre Morel ; Pavillon Magnan

1 rue Cabanis 75014 PARIS

Catégories :

Mots-Clefs :


A l’issue de sa formation universitaire, l’étude des grandes notions formalisées par le mémoire de fin d’études et par  les premiers stages qualifient le jeune étudiant à exercer comme psychologue clinicien. Ensuite les établissements hospitaliers, les institutions favorisent l’installation d’une « psychologie appliquée ».  La confrontation à la réalité de la pratique pose la question de la construction de la carrière du professionnel  et plus particulièrement du « savoir en devenir » socle sur lequel se déploie son apport sur le plan clinique, thérapeutique et institutionnel.  Lors de cet après midi nous aimerions aborder le creuset sur lequel se forge la profession : l’abîme de la rencontre de la clinique, le symptôme, le délire, le passage à l’acte, réels qui poussent à interroger le savoir universitaire et qui ouvrent aussi une brèche dans la pensée institutionnelle si prompte à fermer les portes aux velléités du renouveau.  Le jeune clinicien, au nom de la pratique se trouve à inhiber ses connaissances au profit d’un savoir en germe. Il sait qu’il ne sait pas, mais ce pas de non savoir lui ouvre des chemins, via la confrontation, via l’échange, vers la construction du sujet supposé savoir, mais cette fois-ci mis au travail.

1e table ronde : L’inhibition comme condition du savoir

L’écart entre savoir et pratique s’amenuise  si le clinicien inhibe une part de l’apprentissage issu de son parcours universitaire  pour se tourner vers un savoir en construction.

2e table ronde : L’invention des signifiants de la pratique     

La découverte de la pratique ne peut pas se ravaler au seul cadre ou à la répétition d’actes techniques mais  invite à la surprise, à la découverte des éléments importants, inattendus que les actes et les dires de patients révèlent. Le mode et le style, l’écoute et le mode d’intervention du clinicien demande à être orientée par les enjeux de la relation. C’est à ce joint de la parole et de la relation que se situe l’empreinte de la construction professionnelle du jeune psychologue.

13h15  Présentation : Dario MORALES, psychologue clinicien CHSA (75), psychanalyste, membre de l’ECF

 13h30 Ouverture : Monique GARNIER, psychologue clinicienne (75), professeur des universités, associé au CNAM, INETOP (75),  psychanalyste, « Fantasmes, formation, et emploi »

 14h30 1e séance : « L’inhibition comme condition du savoir »

Présidente de séance : Malwenn CORBINAIS, psychologue clinicienne (75) et (94)

Marie-Axelle MAREL, éducatrice spécialisée, coordinatrice d’un lieu de vie accueillant des jeunes autistes (93), étudiante en Master 1, psychologie clinique, Paris VII, « Le chemin qui trace et qui transforme »

Marvin THOMAS, psychologue clinicien, AJC, Association pour le droit des victimes de violence morale intrafamiliale (78), « Une ancre indélébile »

%d blogueurs aiment cette page :