Association de Psychologues Cliniciens d'Orientation Freudienne

Un cas jamais nommé

René Fiori

Un cas jamais nommé

 

En traitement chez Freud de 1908 à 1914, celui-ci n’a jamais nommé cette patiente dans ses textes. Une seule lettre à Ludwig Binswanger, mentionne quatre textes dont elle est le centre. Mais les traits discriminants de ce cas permettent d’identifier un ensemble plus vaste de ses écrits qui la concernent. Il faut aussi y ajouter certaines séances du Mercredi soir, de ce qui deviendra la Société Psychanalytique de Vienne, ainsi que différentes autres lettres de la correspondance de Freud.

Ce cas clinique fut un fond essentiel, de 1908 à 1932, pour l’élaboration théorique de Freud. Citons : le fantasme, le mensonge, la féminité et la maternité, la place de l’enfant pour la mère, le tabou de la mort, le stade sadique-anal, le choix de la névrose, la réaction thérapeutique négative, la télépathie. Durant un an, l’atelier de réflexion a de plus travaillé sur le dossier médical, relayant la parution d’un article sur la position mélancolique de cette patiente.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :