Association de Psychologues Cliniciens d'Orientation Freudienne

11e Journée de l’atelier Histoire des concepts en clinique, « Le narcissisme ou la malédiction de l’image », samedi 11 juin 2022.

Chargement de la carte…

Date / Heure :
11/06/2022
9 h 15 min - 17 h 30 min

Emplacement :
GHU, amphi MOREL, Sainte-Anne

1 rue cabanis 75014 Paris

Catégories :

Mots-Clefs :
conscience, imaginaire, pervers narcissique, subjectivité


Prix: 15€


 

Un corps se vivant jusque-là comme morcelé, trouve dans l’image narcissique la première représentation globale de son corps qui donnera forme au moi du sujet. Mais si l’image est le premier objet – créant ainsi les conditions du premier stade libidinal, elle a aussi une fonction constituante, premier strate de l’identité. Du coup, il serait précieux d’examiner à quoi répond ce stade décrit par les psychologues, repris ensuite conceptuellement par la clinique psychanalytique ; comment ce terme, le narcissisme qui ne se présente pas comme une pathologie – dont l’absence peut être aussi un handicap – est aujourd’hui décrié surtout lorsqu’il est accolé à un autre terme, celui de perversion et qui renvoie à la manipulation, à la jouissance du pouvoir. Nous avons donc avec le narcissisme plusieurs dimensions constituantes, terreau des impasses et des symptômes. Premier signe de l’identification, l’amour de soi, il fait la promotion du moi à quoi peut s’accoler une dimension idéalisante qu’est « la fraternité des corps », dans l’idolâtrie maintes fois signalée d’une identité qui débouche dans l’existence d’un « corps national » dont la base est la tension agressive qui attise l’exclusion, la ségrégation mortifère qui fige, au nom de la jouissance manipulatrice, la vie et le désir ; le racisme étant l’expression la plus radicale. Le narcissisme révèle ainsi sa consistance imaginaire, fondement de la fascination, présent également dans la passion amoureuse qui exprime la confusion entre l’image de soi et l’image de l’autre, pouvant aussi se muer en agressivité, voire en haine quand il est couplé à l’ignorance. Enfin, si l’humain a l’aptitude de jouir de son psychisme, interrogeons donc le destin de la libido, son déclin. Le vieillissement nous sert alors de révélateur de la relation que le sujet entretien avec son image, son corps et son désir.

11e Journée de l’atelier « Histoire des concepts en clinique », APCOF, ACF-IdF 

« Le narcissisme ou La malédiction de l’image »

Samedi 11 Juin 2022

 

9h15 Présentation : Dario MORALES, psychologue clinicien, (GHU), psychanalyste, membre ECF (78)

 9h30 Ouverture : Jerôme LECAUX, Psychiatre, psychanalyste, membre ECF (69), « L’imaginaire : un obstacle nécessaire »

 10h00 1e séance : « La formation de l’image sur la brèche »

Président de séance : Gabriel GUILLAUME, Président Alliance Médiation Familiale (94), éducateur spécialisé, association L. Bellan (94)

 Guillaume LIBERT, psychologue clinicien, CMP Enfants et Adolescents de la Courneuve (93), « Le bruit du rideau »

Mathias GOROG, psychiatre, responsable UPJE, GHU – site Sainte-Anne (75), « Le miroir fendu »

 11h30 2e séance « La fonction identitaire de l’image : la tyrannie du narcissisme et le racisme »

Président de séance : Gabriel GUILLAUME, Président Alliance Médiation Familiale (94), éducateur spécialisé, association L. Bellan (94)

Bernard JOTHY, psychiatre, psychanalyste, membre ECF (75), « Les pervers narcissiques »

Dominique CORPELET, psychologue clinicien en CMPP, psychanalyste membre ECF (75), « Narcissisme et lien social »

14h30 3e séance « La vie amoureuse »

Président de séance : Ricardo SCHABELMAN, psychiatre, psychanalyste, membre ECF (75)

Dario MORALES, psychologue clinicien, (CHSA), psychanalyste, membre ECF (78), «  Le « fusionnel » et l’absence dans l’amour ; pourquoi le « j’aime » prend le pas sur le « je désire »

Constanza BROCA, psychologue clinicienne, formatrice, psychanalyste (75), « Penser, panser… au croisement de la passion du narcissisme et de la passion amoureuse »

15h45

4e séance  « La dépréciation et le désinvestissement – la mélancolie – la vieillesse »

Président de séance : Ricardo SCHABELMAN, psychiatre, psychanalyste, membre ECF (75)

Karine JOGUET, psychologue clinicienne, GHU site Sainte-Anne (75), Association le Lien Psy, « Puisque tu n’existes plus pourquoi existerais-je ? »

Gwenaële CASTELLANI, psychologue clinicienne, Le lien psy, GHH, Le Havre, « Le narcissisme à l’épreuve du réel »

17h20

Conclusion – Serge RAYMOND, psychologue clinicien

Participation – 15 euros / 10 euros étudiant avec justificatif

Virements à l’association APCOF ou

adresser le chèque à APCOF, 191 rue de Crimée 75019

 

%d blogueurs aiment cette page :