Association de Psychologues Cliniciens d'Orientation Freudienne

43e soirée de l’atelier de criminologie : Un point de capiton pour nommer la jouissance – La répétition, ces mots qui ne font pas acte – mardi 28 Mars 2023, 20h30, GHU, sainte-Anne, Amphi Morel

Chargement de la carte…

Date / Heure :
28/03/2023
20 h 30 min - 23 h 00 min

Emplacement :
Amphi MOREL - GHU-Paris- Sainte-Anne

rue cabanis 75014 Paris

Catégories :

Mots-Clefs :
acte, criminologie, passage à l'acte, répétition, Troumatisme


Prix: 10€


L’agir est dans un sens large, une action accomplie ; il déploie des multiples significations et interrogations sociétales, juridiques, éthiques, cliniques, etc ; l’agir implique donc un faire du symbolique et du champ social le transformant en acte, éducatif, pénal, etc faisant partie d’une narration, d’une histoire, dont l’acte (voire passage à l’acte) se fait le récit. Or cet effort de traduction produit des conséquences dont l’aboutissement sont l’argumentation et la décision de justice, (produisant du droit) mais comporte aussi une limite qui certes n’annule ni invalide l’acte juridique mais lui confère un horizon de persistance, la réitération des faits obligeant le judiciaire, par exemple, à renouveler le même procès : condamné pour récidive ! Le paradoxe est le suivant : l’acte juridique ne fait pas acte de décision chez le sujet ! Souvent les mots ne sont pas suivis d’acte ! Du coup l’agir révèle cette forme particulière de manifestation « inconsciente et répétitive » qui aliène le sujet. Dépossédé de sa cause, le sujet ne peut faire autrement, poussé par une « pulsion » incontrôlable, il s’en remet temporairement à l’au-delà du principe de plaisir, à la jouissance ; l’agir se répète, insoutenable abîme, inlassablement ! Dès lors, le souci du clinicien consiste à mettre « l’inconscient » en dehors du sujet, car l’inconscient est la croix du sujet parlant, fardeau dont il se détache d’autant plus qu’il se met à parler. A ce titre la talking cure freudienne est l’apprentissage de la grammaire de l’énonciation, qui permet à un sujet de se défaire du poids de l’inconscient (en introduisant) en faisant émerger le désir par la parole. En conséquence, plus le sujet se confronte à l’oubli, à la remémoration, plus le refoulé émerge proportionnellement. Quand l’agir est la solution d’un sujet enfermé dans son « piège inconscient », la parole, le dire, va de pair avec la décision de faire sien ce réel, en jeu dans l’agir. L’acte, s’il y en a, oblige le sujet pris de front dans son face-à-face avec un réel insu, à faire un pas de côté, à l’endosser, « à passer à l’acte ».

Présentation : Dario MORALES, psychologue (GHU – Sainte Anne), psychanalyste, membre ECF (78)

Invitées : Sandra VASQUEZ, psychologue clinicienne, CMP Nanterre (92) ; Virginie TOURNEFIER, psychologue clinicienne, CRIAVS (75)

Soirée animée par Dario MORALES, psychologue, psychanalyste, membre ECF (75) –  José RAMBEAU, psychologue, psychanalyste, membre ECF (92)

 

Coordination : Dario MORALES; e-mail : damofer@orange.fr ; Téléphone : 06 61 72 46 48

Soirée organisée par l’association APCOF – ACF-Ile de France

Entrée libre gratuite sans préinscription préalable en présentielle et par visio 10€.

%d blogueurs aiment cette page :